Audacieuse et intéressante proposition de Corinne Lepage dans le Monde de ce soir (daté 22 août) : lier réforme institutionnelle et Grenelle de l'environnement, en substituant au Conseil économique et social, un Conseil de la société civile, véritable outil de démocratie participative qui organiserait des débats de société, formulerait des propositions de loi et disposerait de moyens (Commissariat au Plan rénové) et de pouvoirs de nomination (CSA, Conseil constitutionnel,..).

Je ne suis évidemment pas d'accord avec tout (je reste un tenant de la démocratie représentative) mais, sur le pouvoir de nomination, il y a là des idées de nature à rapprocher le peuple de ses élites.

De même, dans le discours du Président de la République le 12 juillet à Epinal, les avancées sur le scrutin proportionnel, sur les moyens de contrôle supplémentaires à donner aux assemblées, me paraissent aller dans le bon sens.

Je participerai en ce sens aux débats lancés à l'intérieur de l'UMP.

Et je rappelle les propos du Président : "Je voudrais, que dans le débat qui va s'ouvrir, chacun se sente acteur, que chaque sensibilité, que chaque point de vue puisse s'exprimer. C'est pourquoi je souhaite que le débat sur la modernisation de nos institutions ne soit pas seulement un débat à l'intérieur de la majorité présidentielle, pas simplement un débat entre les hommes politiques ou un débat seulement entre juristes."

Alors, à vous la parole !