La presse locale fait état depuis plusieurs jours des conditions dans lesquelles Roland Pige a finalement été réélu président de la CCI, après avoir annoncé et mis en oeuvre sa démission.

Au-delà des péripéties humaines de toute élection, Roland Pige avec qui je m'en suis entretenu aujourd'hui, me confirme que c'était bien la question des futurs regroupements territoriaux qui était en jeu.

Et je suis pleinement en phase avec lui sur l'intérêt pour Arras de développer un axe fort avec Cambrai, notamment sur l'agroalimentaire et la logistique portuaire, à Marquion autour du projet de canal Seine-Nord, plutôt que de reconstituer un Artois de Béthune à Arras en passant par Lens qui ne présente pas de cohérence économique ni institutionnelle.