Un tour sur les places d'Arras, hier, après France-Espagne.. des centaines de jeunes dans la rue, chantant la Marseillaise.

Bien sûr, la qualification ne va pas donner du boulot à ceux qui n'en ont pas, résoudre les problèmes sociaux et sociétaux du pays.. mais ce partage simple et spontané d'une fierté nationale m'a paru réconfortant.

Et s'il nous manquait, en politique, ces grandes communions qui soudent un peuple et le rendent plus fort ?