.. avec des réunions publiques, des débats à la télé, des programmes..tiens, des idées même ?
Tous ces trucs ringards quoi !

Parce qu'au rythme où on est parti, on va pouvoir ressortir le discours de Séguin à Bondy en 1995 :
"Arrêtez donc de croire qu'il va y avoir une élection présidentielle. Le vainqueur a déjà été désigné. Proclamé. Fêté. Encensé. Adulé. Il est élu. Il n'y a pas à le choisir, il y a à le célébrer. Ça n'est plus la peine de vous déranger. Circulez, y a rien à voir."

D'accord les sondages ne sont pas encore sûrs à 100% : Entre Ségolène et Nicolas.. çà devrait se jouer dans Paris-Match les dernières semaines.

Même à l'extrême-gauche, on devient fou ! La nouvelle mode : le name dropping - on lance un nom (Zediri, Coupé, Salesse...ou José Bové), on laisse monter le soufflé, et on mesure, parce que, c'est la verte Francine Bavay qui l'affirme, "in fine, ce sont les sondages qui trancheront".

Ben voyons !

Heureusement, dans le nouveau prime time "Qui veut gagner l'Elysée ?", il reste quelques esprits un peu ringards, un peu rêveurs, comme Alain Ecthegoyen, pour penser que "nous aimons tous les bulles, leur élégance, leur magie et leur légéreté. Mais les bulles vivent une vie éphémère : elles éclatent dès qu'elles sont en contact. Et il arrive toujours un moment où l'air du temps ne parvient plus à les maintenir dans leur élément aérien."

C'est pour quand le contact avec le réel ?